LE GUIDE DE L’ACQUEREUR

Qu’il s’agisse d’un professionnel ou d’un profane, nous négligeons souvent de mettre l’accent sur quelques petits aspects qui pourtant pourraient nous éviter de conclure des transactions désastreuses.

Une telle attitude pourrait se justifier sur le fait  que nous soyons très occupé et courons toujours après le temps, ou que nous fessons aveuglement confiance aux personnes qui sont censés agir à notre place. Après être familiarisé avec la pratique de l’activité immobilière au Cameroun, et conscient de risque encouru par les acquéreurs  des biens immobiliers dépourvus de la bonne information, IMMO LA CROISEE met à voter dispositions les quelques conseils ci-après:

  • Prendre connaissance du bien immobilier dont l’achat est envisagé à travers une visite de site, ou de l’immeuble bâti, au besoin, se faire accompagner par un professionnel ou un proche avisé ;
  • Avoir une bonne maitrise de la situation géographique du site, allant de la végétation au relief de sol
  • Maitriser le découpage administratif de la zone où se trouve le site, pour un meilleur examen des procédures afférente ; il s’agit de savoir avec précision a quelle unité administrative (arrondissement, département, région) appartient la zone de situation du site ;
  • Requérir le numéro du titre foncier en vue d’effectuer d’éventuelle vérifications au service des domaines et du cadastre ou se trouve la conservation foncière ; lequel service est en charge de la délivrance du certificats de propriété, qui renseigne sur le nom du ou des propriétaires la situation juridique du titre foncier en temps réel ( pré notation, hypothèque, suspension, annulation, clause d’inaliénabilité…) ; la validité du certificat de propriété est de trois mois et le coût de son établissement varie entre FCFA 15 000 et 25 000 selon qu’il est express ou pas ;
  • Solliciter le relevé des biens immobiliers pour tout achat relatif à un immeuble bâti ;
  • Requérir le consentement du conjoint en cas de communauté des biens pour toute ventes de d’immeuble bâti ;
  • Maitriser le plan d’urbanisation de la ville afin d’éviter d’investir dans les zones à risque, industrielle ou potentiellement déguerpissables ;
  • Requérir le permis d’implanter ou de bâtir auprès des municipalités ou communauté urbaine avant d’engager la construction d’ouvrage ;
  • S’informer sur le nom et la compétence du notaire intervenant dans la transaction ;
  • S’informer sur les délais légaux des différentes procédures (dossier technique, permis de bâtir, morcellement).

 

 IMMO LA CROISEE, une autre façon de vous accompagner

Rolande Diane OMBEAuthor posts

Juriste de formation ; je fais me début dans l’immobilier qui à ma grande surprise devient l’histoire d’une vie qui chaque jour épanouissante me donne de manager mon équipe avec plus de sérénité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *